ONU Environnement du PAM

MAP_FR.png UNEnvironment_Logo_French.jpg

ONU Environnement/PAM

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (ONU Environnement) coordonne les activités environnementales de l’ONU et aide les pays en développement à mettre en œuvre des politiques et des pratiques respectueuses de l’environnement.

Le Plan d’action pour la Méditerranée (PAM) est un effort de coopération régionale impliquant 21 pays riverains de la mer Méditerranée, ainsi que l’Union européenne. À travers le PAM, les Parties contractantes à la Convention de Barcelone et ses Protocoles entendent relever les défis de la protection de l’environnement marin et du littoral tout en donnant une impulsion aux plans régionaux et nationaux de développement durable.

Parties contractantes

Les 22 Parties contractantes à la Convention de Barcelone sont les suivantes :

Plan d'action pour la Méditerranée

En 1975, les pays méditerranéens et la Communauté européenne ont adopté le Plan d’action pour la Méditerranée (PAM) pour surveiller le milieu marin méditerranéen et le protéger des risques de pollution, ainsi que pour assurer le développement intégré des ressources du bassin naturel sur la base d’une coopération multilatérale. La Méditerranée a été la première région à adopter un Plan d’action dans le cadre du Programme pour les mers régionales du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Vingt ans plus tard, le PAM est entré dans sa deuxième phase (Phase II du PAM) après avoir évalué les réussites et les lacunes de ses premières années d’existence ainsi que les résultats de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (Rio de Janeiro, 1992).

MAP Barcelona Convention

Unité de coordination

Les fonctions de Secrétariat du PAM sont confiées à l’ONU Environnement qui a ensuite créé une Unité de coordination pour le Plan d’action pour la Méditerranée, située à Athènes, en Grèce.

Le mandat global de l’Unité de coordination, tel qu’énoncé dans la Décision IG.17/ 5 : Document sur la gouvernance, est de promouvoir et de mettre en œuvre les Protocoles et les stratégies de la Convention de Barcelone, ainsi que les décisions et recommandations des Parties contractantes. L’Unité de coordination assure le bon fonctionnement du système du PAM, développe et met en œuvre le Programme de travail et aide les Parties contractantes à respecter leurs engagements au titre de la Convention. Elle assure le secrétariat et l’organisation des réunions des organes établis dans le cadre du PAM, représente le Secrétariat de la Convention de Barcelone au niveau international et régional et assure un dialogue politique de haut niveau avec les parties tierces.

L’Unité de coordination assure aussi le bon fonctionnement du système de compte rendu et du mécanisme de mise en conformité de la Convention de Barcelone et ses Protocoles et se charge de rendre compte régulièrement de l’état de l’environnement et du développement en Méditerranée.

Dans la mise en œuvre de son Programme de travail, l’Unité de coordination reçoit un soutien et une assistance techniques des composantes du PAM conformément à leurs mandats respectifs et sur décision particulière des Parties contractantes.

Centres d'Activités Régionales

MAP RACs

  1. ONU Environment/PAM Unité de coordination- Grèce
  2. MED POL Le Programme de surveillance continue et de recherche en matière de pollution dans la Méditerranée – Grèce
  3. REMPEC Le Centre régional Méditerranéen pour l’intervention d'urgence contre la pollution marine accidentelle – Malte
  4. PB  Le Plan Bleu Centre d'activités régionales –  France
  5. CAR/PAP Le Centre d'activités régionales pour le Programme d'actions prioritaires – Croatie
  6. CAR/ASP Le Centre d'activités régionales pour les Aires Spécialement Protégées – Tunisie
  7. SCP/RAC Le Centre d’activités régionales pour la Consommation et la Production Durables – Espagne
  8. CAR/INFO Le Centre Régional des Activités pour l’Information et la Communication - Italie

Les composantes du PAM sont les suivantes :

Le Programme de surveillance continue et de recherche en matière de pollution dans la Méditerranée (MED POL)

Les principaux objectifs du MED POL impliquent de prévenir et d’éliminer la pollution tellurique de la Méditerranée. Le MED POL aide les Parties contractantes à travers la programmation et la coordination d’initiatives et d’actions, la promotion et la création de synergies et de programmes d’investissement, et les incite à respecter les obligations imposées par la Convention de Barcelone, le Protocole Immersion, le Protocole Tellurique et le Protocole Déchets dangereux. Le MED POL facilite également la mise en œuvre de Plans d’action nationaux pour traiter la pollution tellurique, ainsi que de programmes et plans d’action juridiquement contraignants en la matière, tout en contrôlant continuellement le statut et l’évolution de la pollution en Méditerranée et en s’attachant à atteindre un bon état écologique vis-à-vis des objectifs écologiques de pollution marine, y compris en matière de déchets et de bruit.

MED POL est basé à Athènes, Grèce


 REMPEC LOGO JPGLe Centre régional Méditerranéen pour l’intervention d'urgence contre la pollution marine accidentelle (REMPEC)

Les objectifs du REMPEC sont de prévenir et de réduire la pollution provenant des navires et de lutter rapidement face aux déversements en mer. Le REMPEC aide les Parties contractantes à atteindre les obligations imposées par la Convention de Barcelone et le Protocole Prévention et situations critiques en facilitant la mise en œuvre d’une Stratégie régionale pour la prévention et la lutte contre la pollution marine provenant des navires. Le Centre veille aussi à l'atteinte des objectifs définis par la Stratégie méditerranéenne pour le développement durable (SMDD).

Le Centre aide les Parties contractantes qui en font la demande besoin, à mobiliser l’aide régionale ou internationale en cas d’urgence en vertu du Protocole Offshore. Le REMPEC est basé à La Valette, à Malte.

REMPEC est basé à La Valette, Malte


Plan Bleu.pngLe Plan Bleu Centre d'Activités Regionalés (CAR/PB)

Les objectifs du Plan Bleu sont de sensibiliser les parties prenantes et décideurs de la région méditerranéenne impliqués dans les questions environnementales et de développement durable, en fournissant des scénarios possibles pour les aider dans leurs prises de décision. 

À travers sa double fonction d’observatoire de l’environnement et du développement durable et de centre d’analyse systémique et prospective, le Plan Bleu renseigne les Parties contractantes sur l’état de l’environnement et du développement en Méditerranée et constitue également une source fiable de données sur l’environnement et le développement durable, de statistiques et d’indicateurs pour faciliter l'élaboration d’actions futures et les processus décisionnels. 

Les activités du Plan Bleu sont cohérentes avec les besoins et les priorités de la Stratégie méditerranéenne pour le développement durable (SMDD) et facilitent sa mise en œuvre et son suivi. Le Plan Bleu est basé à Sophia Antipolis, en France.

Le Plan Bleu est basé à Sophia Antipolis, France


PAP-RAC.jpgLe Centre d'activités régionales pour le Programme d'actions prioritaires (CAR/PAP)

L’objectif particulier du CAR/PAP est de contribuer au développement durable des zones côtières et à l’exploitation également durable de leurs ressources naturelles. Le CAR/PAP aide les pays méditerranéens à mettre en œuvre la Convention de Barcelone, à respecter les obligations imposées par le Protocole GIZC et à réaliser la SMDD.

Le CAR/PAP est basé à Split, en Croatie.


SPA RAC.pngLe Centre d'activités régionales pour les Aires Spécialement Protégées (CAR/ASP)

L’objectif particulier du CAR/ASP est de contribuer à la protection, à la préservation et à la gestion durable des zones maritimes et côtières ayant une valeur naturelle et culturelle particulière et des espèces de faune et de flore menacées ou en voie de disparition. 

Le CAR/ASP aide les Parties contractantes à respecter leurs obligations au titre de la Convention de Barcelone et du Protocole relatif aux aires spécialement protégées et à la diversité biologique à travers la mise en œuvre du Programme d’action stratégique pour la conservation de la diversité biologique (PAS BIO) en Méditerranée, ainsi que de la SMDD. 

Le CAR/ASP est basé à Tunis, en Tunisie.


SCP_RAC.jpg

Le Centre d’activités régionales pour la Consommation et la Production Durables (SCP/RAC)

L’objectif du SCP/RAC est d'assister la prévention de la pollution tout en travaillant pour atteindre une gestion durable et efficace des services, produits et ressources grâce à l’approche intégrée de consommation et de production durables adoptée par l’ONU Environnement.

Le SCP/RAC aide les Parties contractantes à mettre en œuvre la Convention de Barcelone, le Protocole Tellurique, le Protocole Déchets dangereux et le Protocole Offshore pour lesquels la production et la consommation durables jouent un rôle essentiel. Conscient de ces Protocoles, la transition vers des modes de production et de consommation durables est en effet la clé pour atteindre les objectifs. Le SCP/RAC conseille également les Parties contractantes dans la promotion et l’utilisation des mécanismes pertinents.

Le SCP/RAC est basé à Barcelone, en Espagne.


INFO RAC.pngLe Centre Régional des Activités pour l’Information et la Communication (CAR/INFO)

L’objectif du CAR/INFO est de gérer, de recueillir et de partager des informations, de sensibiliser le public et d’améliorer ainsi les processus décisionnels au niveau régional, national et local. Dans ce contexte, la mission du CAR/INFO est de fournir des services d’information et de communication et des technologies d’infrastructure appropriés afin que les Parties contractantes mettent en œuvre l'article 15 de la Convention de Barcelone sur la participation du public et l’article 26 sur les rapports, ainsi que plusieurs articles concernant les obligations de compte rendu des différents protocoles, le renforcement des capacités du PAM en matière de communication et de gestion des informations. En s’attachant à assurer la disponibilité de connaissances scientifiques fiables et cohérentes sur l’environnement, le CAR/INFO coopère étroitement avec d’autres institutions environnementales et organismes internationaux essentiels en matière de gestion des données et informations environnementales afin de tendre progressivement vers un système de partage d'informations sur l'environnement (SEIS).

Le CAR/INFO est basé à Rome, en Italie.

Actions sur le document

publié le 2019/11/29 08:35:00 GMT+0 Dernière modification 2020-05-11T09:11:35+00:00
  Sujets: