MONGOOS

Le Réseau opérationnel méditerranéen du Système océanographique mondial (MONGOOS)

A propos du MONGOOS

Le MONGOOS a été créé en 2012 en vertu d'un Mémorandum d'entente établissant la fusion du Réseau méditerranéen d'océanographie opérationnelle (MOON) et du Réseau méditerranéen du Système océanographique mondial (MedGOOS, Mediterranean Global Ocean Observing System).

Ce regroupement des services océanographiques opérationnels méditerranéens visait principalement quatre objectifs :

  •  Mieux répondre aux besoins, par l'amélioration continue des connaissances et technologies sur lesquelles ces services reposent ;
  •  Mieux faire connaître ces services, en favorisant leur visibilité et leur reconnaissance auprès des agences gouvernementales et des entreprises privées, ainsi que leur intégration à l'échelon national, régional, européen et mondial ;
  •  Généraliser leur utilisation pour la mise en oeuvre de politiques, la réponse aux besoins sociétaux et la recherche scientifique ; et
  •  Développer les compétences, en appuyant des initiatives internationales en matière d'océanographie opérationnelle et en favorisant la participation de pays méditerranéens hors UE à l'élaboration de ces services.

En 2008, les partenaires du MOON et le REMPEC ont signé un Accord de collaboration pour l'intervention d'urgence en région méditerranéenne, dans le but de garantir une coordination optimale du travail du REMPEC et du MOON dans le cadre de leurs domaines communs de compétence. Cet accord a été renouvelé en 2015 entre le MONGOOS et le REMPEC, en instituant l'antenne d'intervention d'urgence (AIU) du MONGOOS, qui est chargée d'appuyer le REMPEC face aux situations critiques en mer.

Statut

Le MONGOOS réunit 36 partenaires au sein des pays méditerranéens, qui fournissent tous des informations et des services dans leurs domaines de compétence. Trois d'entre eux (CMCC, ICTS SOCIB et IASA/AM&WFG) font de plus partie de l'Accord MONGOOS-REMPEC.

Missions et responsabilités

Les partenaires du MONGOOS et le REMPEC ont convenu de collaborer afin :

  •  d'exploiter régulièrement l'expertise des membres du MONGOOS dans le cadre du travail du REMPEC (par exemple, formations,
    ateliers, conférences et assistance à la planification de l'intervention) ;
  •  d'assister les États côtiers méditerranéens sur demande en situation d'urgence. Les membres compétents du MONGOOS fourniront par exemple au besoin des prévisions météo-océanographiques et de dérive des hydrocarbures au REMPEC, pour diffusion immédiate. Les membres du MONGOOS s'efforceront de plus d'établir les contacts requis avec d'autres instituts océanographiques compétents susceptibles d'assister le REMPEC en situation d'urgence ;
  •  de développer des projets de prévention de la pollution opérationnelle par les navires en région méditerranéenne. Les membres compétents du MONGOOS fourniront des prévisions météo-océanographiques et des applications de modélisation des rejets d'hydrocarbures (prévisions / prévisions a posteriori) afin d'augmenter les chances d'identifier le navire responsable d'un rejet ;
  •  de développer le réseau MONGOOS afin d'améliorer les données météo-océanographiques haute résolution disponibles pour les zones de la Méditerranée où elles sont insuffisantes ; et
  •  de cartographier les risques liés aux hydrocarbures en région méditerranéenne. Le REMPEC contribuera à perfectionner cette cartographie, grâce à ses connaissances en matière de pollution marine par les navires et en fournissant, lorsque cela est possible, des données concernant les principaux couloirs maritimes de la région.

Champ d'action

Une antenne d'intervention d'urgence (AIU) virtuelle du MONGOOS a été mise en place afin de coordonner la réception, l'évaluation et la diffusion des informations par les membres du réseau. Un expert a été nommé par chaque Partie pour y siéger, et un directeur  (actuellement, le docteur Giovanni Coppini) a à son tour été nommé par le comité d'experts ainsi constitué.

Procédure

La procédure de demande d'appui à l'AIU du MONGOOS est la suivante: MONGOOS Mechanism.PNG

  • Phase 1: le REMPEC informe le directeur de l'AIU de la situation d'urgence au numéro communiqué à cet effet. Le directeur de l'AIU peut également être contacté à l'adresse ero-manager@cmcc.it
  • Phase 2: le REMPEC envoie les informations requises par courriel (lieu de l'accident, heure, etc.) au directeur de l'AIU.
  • Phase 3: le directeur de l'AIU confirme la réception de la demande d'appui (par courriel et / ou téléphone), et sollicite le cas échéant les clarifications et compléments d'informations nécessaires. Il mobilise ensuite le comité d'experts de l'AIU par courriel, en proposant également les partenaires de l'AIU qui devraient apporter leur appui, en fonction du lieu de l'accident et des caractéristiques de leurs systèmes et services :

1. Modèles prévisionnels
2. Données complémentaires (vent, vagues, température de surface, etc.)
3. Observations par satellite du rejet d'hydrocarbures

 

Les partenaires sollicités de l'AIU confirment leur appui.

  • Phase 4:le directeur de l'AIU définit les spécifications pour la modélisation, le cas échéant en consultation avec les partenaires de
    l'AIU :

1. Paramètres graphiques (palette de couleurs, intervalles de données, etc.) selon l'heure et le lieu de l'accident ;
2. Informations complémentaires le cas échéant inconnues initialement (durée du rejet, type d'hydrocarbure, etc.) ;
3. Fréquence de calcul des prévisions et durée.

Le directeur de l'AIU envoie ces informations (fiche technique) aux partenaires de l'AIU. La fiche technique comprend la fiche de données initiales
NOTE : Cette fiche technique est mise à jour à chaque fois que de nouvelles informations sont disponibles. 

  • Phase 5: les partenaires mobilisés de l'AIU démarrent les simulations et le traitement des données (satellite, etc.). Dès qu'ils sont
    disponibles, les résultats sont envoyés au directeur de l'AIU.
  • Phase 6: dans un délai de quelques heures, l'AIU diffuse une dépêche météo-océanographique pour la zone concernée, accompagnée des prévisions / simulations du comportement de la nappe d'hydrocarbures.
  • Phase 7: l'AIU poursuit le suivi de la situation et diffuse une dépêche quotidienne, et répond le cas échéant à d'autres demandes du
    REMPEC.
  • Phase 8: dans un souci d'amélioration continue, l'AIU prépare une note reprenant les améliorations potentielles des procédures et
    protocoles et les enseignements à tirer après chaque demande d'appui du REMPEC. Le REMPEC et les utilisateurs des services de
    l'AIU peuvent être invités à compléter un questionnaire d'évaluation, y compris le retour des utilisateurs et l’estimation des avantages
    de ce service (opportunité, type de renseignements…).

Conditions

Les services fournis dans le cadre de l'accord de collaboration REMPEC-MONGOOS sont gratuits. 

Coordonées

Site Web:

www.mongoos.eu

ERO manager: Giovanni Coppini

email: giovanni.coppini@cmcc.it

mobile+39-392-3857919

Actions sur le document

publié le 2020/02/19 17:11:00 GMT+0 Dernière modification 2020-05-05T11:09:32+00:00
  Sous-sujets: