Stratégie régionale (2016-2021)

A propos de la Stratégie régionale (2016-2021)

Stratégie régionale pour la prévention et la lutte contre la pollution marine provenant des navires (2016-2021)

La Stratégie régionale pour la prévention et la lutte contre la pollution marine provenant des navires (2016-2021) a été adoptée par les Parties contractantes à la Convention de Barcelone en 2016 (Décision IG.22/4). Les objectifs généraux de la Stratégie régionale (2016-2021) sont triples, à savoir :

  1. la prévention de la pollution provenant des navires ;
  2. la prévention des accidents maritimes ; et
  3. la préparation à la lutte contre les incidents majeurs de pollution.

Les objectifs de la Stratégie régionale (2016-2021)

La Stratégie régionale (2016-2021) dresse la liste des actions prioritaires à mener dans le cadre de la mise en œuvre du Protocole Prévention et situations critiques de 2002 et inclut, pour chacune de ces problématiques, des engagements précis et un calendrier de mise en œuvre des vingt-deux objectifs à réaliser d’ici 2021.

  1. Ratification des conventions maritimes internationales qui sont relatives à la protection de l’environnement marin
  2. Contrôle et gestion de l’encrassement biologique des navires afin de réduire le transfert d’espèces aquatiques envahissantes
  3. Veiller à l’efficacité des administrations maritimes
  4. Renforcer le MoU méditerranéen
  5. Mise à disposition d’installations de réception portuaires
  6. Livraison des déchets provenant des navires
  7. Amélioration du suivi des événements de pollution ainsi que du contrôle et de la surveillance des rejets illicites
  8. Amélioration du degré d’application et des poursuites contre les auteurs de rejets illicites
  9. Réduction de la pollution provenant des activités de plaisance
  10. Réduction des risques d’abordage par l’établissement de systèmes d’organisation du trafic maritime
  11. Un meilleur contrôle du trafic maritime
  12. Identification de zones maritimes particulièrement vulnérables (PSSA)
  13. Réduction des nuisances sonores dues aux navires
  14. Établissement de procédures pour la désignation de lieux de refuge afin de réduire les risques de pollution à grande échelle
  15. Examiner la possibilité de faire reconnaître la mer Méditerranée en tout ou partie comme une zone de contrôle des émissions de SOx en vertu de l’Annexe VI de la Convention MARPOL et appliquer efficacement les mesures d’économie d’énergie existantes
  16. Garantir la disponibilité de capacités de remorquage d’urgence adéquates, partout en Méditerranée
  17. Renforcement des équipements pré-positionnés de lutte contre les déversements
  18. Encourager les activités de recherche et de développement et faciliter le transfert des technologies
  19. Améliorer la qualité, la rapidité et l’efficacité du processus décisionnel en cas d’incidents de pollution
  20. Accroître le niveau des connaissances en matière de préparation à la lutte et de lutte contre la pollution marine accidentelle
  21. Réviser les recommandations, principes et lignes directrices actuels
  22. Renforcer la capacité de chaque État côtier individuel à répondre efficacement aux incidents de pollution du milieu marin à travers le développement de plans d’urgence

La Stratégie régionale (2016-2021) a été préparée par le biais d’un vaste processus de consultation avec les Parties contractantes et les partenaires en parallèle de la Stratégie à moyen terme (SMT) (2016-2021) du Plan d’action pour la Méditerranée du Programme des Nations Unies pour l’environnement (ONU Environnement/PAM), également adoptée par la COP19, qui pose un cadre stratégique devant garantir la cohérence, la continuité, une efficacité accrue et l’utilité du système PAM/Convention de Barcelone pour la protection du milieu marin et du littoral de la Méditerranée et la contribution à un développement durable de la région Méditerranée sur la période 2016-2021. Les éléments nécessaires des autres politiques transversales ou sectorielles du PAM, comme la révision de la Stratégie méditerranéenne pour le développement durable (SMDD) et la mise en œuvre de l’approche écosystémique (EcAp), ont été intégrés à la Stratégie régionale (2016-2021).

Stratégie méditerranéenne post-2021

Stratégie méditerranéenne post-2021 pour la prévention et la lutte contre la pollution marine provenant des navires

Puisque 2021 est une année majeure dans la région de la Méditerranée, qui marque la fin de la Stratégie à moyen terme (SMT) de l’ONU Environnement/PAM et de la Stratégie régionale (2016-2021), les Parties contractantes ont demandé :

  1. de lancer en 2020 un vaste processus de consultation, impliquant les autorités nationales compétentes, les institutions régionales et internationales et les parties prenantes pertinentes, sur les défis à relever et la mise à disposition de l’expertise, des ressources et des financements nécessaires pour encourager à améliorer la prévention et la lutte contre la pollution marine provenant des navires en Méditerranée ;
  1. de soumettre pour examen un projet de Stratégie méditerranéenne post-2021 pour la prévention et la lutte contre la pollution marine provenant des navires à la Quatorzième réunion des Correspondants au printemps 2021.

Actions sur le document

publié le 2019/11/29 08:37:00 GMT+0 Dernière modification 2020-11-16T12:57:22+00:00
  Sujets: