Visite de courtoisie au REMPEC de Son Excellence Mme Natasa Pilides, Ministre du transport maritime adjoint du Président de la République de Chypre – 03/10/2018

Le 03 octobre 2018, Son Excellence Mme Natasa Pilides, Ministre du transport maritime adjoint du Président de la République de Chypre, accompagnée de sa délégation, a rendu une visite de courtoisie au Centre méditerranéen pour l’intervention d’urgence contre la pollution marine accidentelle (REMPEC) à Malte.

La délégation chypriote a rencontré M. Gabino Gonzalez, chef de bureau au REMPEC, qui les a informé des principales activités en cours et futures du Centre dans la région et à Chypre.

La mise en œuvre de la Stratégie régionale pour la prévention et la lutte contre la pollution marine provenant des navires (2016-2021), a été adressée avec une attention particulière sur l’Accord de mise en œuvre du plan d'urgence sous-régional relatif à la pollution marine par les hydrocarbures signé par Chypre, la Grèce et Israël en mai 2018. Le Gouvernement de Chypre est déterminé à mettre en œuvre cet accord et organisera avec l’assistance du REMPEC, l’Atelier sous-régional sur l’'indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures ainsi que la première réunion des autorités nationales compétentes chargées de la mise en œuvre du plan d'urgence sous-régional relatif à la pollution marine par les hydrocarbures signé par Chypre, la Grèce et Israël (Larnaca, Chypres, 4-6 Décembre 2018).

Afin d’améliorer le mécanisme d’intervention contre la pollution marine, des projets potentiels basés sur la coopération entre Chypre et ses pays voisins ont été explorés, y compris  le possible développement de nouveaux accords multilatéraux.

A la suite du récent dépôt de l’instrument de ratification auprès de l’Organisation Maritime Internationale (OMI), Son Excellence Mme Pilides a annoncé l’entrée en vigueur de la Convention internationale pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et des sédiments des navires, de 2014, à Chypre le 8 novembre 2018.

La Ministre du transport maritime adjoint était ravie des progrès réalisés sur l’étude de faisabilité technique pour examiner la possibilité de désigner la Méditerranée ou des zones de celles-ci comme zone de contrôle des émissions d’oxydes de soufre selon l’annexe VI de la Convention MARPOL, qui sera étudiée par les États côtiers méditerranéens, l’Union Européenne et les parties prenantes concernées, lors de l’atelier régional sur la ratification et la mise en œuvre effective de l’annexe VI de la Convention MARPOL (13-15 novembre 2018, Valette, Malte). Son Excellence Mme Pilides a félicité le REMPEC pour sa contribution à la coordination de cette approche conjointe pour faire face à ce défi régional.

De gauche à droite, M. Costas Iacovou, actuel secrétaire permanent, M. Gabino Gonzalez, Chef de bureau du REMPEC, Son Excellence Mme Natasa Pilides, Ministre du transport maritime adjoint du Président de la République de Chypre et M. Adonis Pavlides, inspecteur de la marine A, Division de la politique maritime et des affaires multilatérales.

 

 

Actions sur le document

publié le 2018/10/03 00:00:00 GMT+0 Dernière modification 2020-06-16T04:12:32+00:00
  Catégorie:  archives
  Editeur:  Interne
  Sujets: 
  Sous-sujets: 
  Type:  Autre
  Année:  2018
  Pays:  Malta